Améliorer la qualité de l’air

Avec la Prime Chauffage Bois, Annemasse Agglo s’engage pour préserver la qualité de l’air en luttant contre le premier facteur d’émission de particules fines du territoire : le chauffage individuel au bois.

Pour encourager les habitants de son territoire à remplacer leurs appareils de chauffage vétustes (insert, cheminée…) par un appareil moins polluant, Annemasse Agglo accorde une prime de 1000€.

Pourquoi cette interdiction ?

Outre les risques d’incendie qu’il génère, le brûlage des déchets verts est à l’origine de troubles de voisinages causés par les odeurs et fumées. Il contribue significativement à la dégradation de la qualité de l’air. Il nuit à l’environnement et à la santé.

 Le brûlage à l’air libre dégrade la qualité de l’air

Le brûlage à l’air libre des déchets verts est fortement émetteur de polluants atmosphériques :

  • des particules (PM),
  •  des oxydes d’azote (NOx),
  • des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP),
  • du monoxyde de carbone (CO),
  • des composés organiques volatils (COV),
  • du benzène,
  • des dioxines et furanes,

Les conditions de brûlage des déchets verts conduisent à une combustion imparfaite des résidus de végétaux et émettent bon nombre d’imbrûlés, d’autant plus que les végétaux sont humides.
La toxicité peut être nettement accrue quand sont associés d’autres déchets comme par exemple des plastiques, des bois traités, des papiers souillés, du carburant, etc.

Des effets sur la santé

Le brûlage des déchets verts, en dégradant la qualité de l’air des territoires, a des conséquences générales sur la santé. Les effets sont renforcés pour les personnes directement exposées.
Le brûlage des déchets verts émet des niveaux importants de particules qui ont un impact sanitaire avéré.
Ces particules véhiculent des composés cancérigènes comme les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), des dioxines et furanes, du benzène.

Pour toutes ces raisons, le brûlage des déchets verts est interdit par le règlement sanitaire départemental depuis de nombreuses années, et peut faire l’objet d’une contravention de 450 euros.

Pour aller plus loin, découvrez la plaquette d’information sur l’interdiction de brûlage des déchets verts.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×